Consultez les mises à jour importantes
  1. Avant-hier

    Le Royaume-Uni va limiter le vaccin AstraZeneca aux plus de 30 ans

    Le régulateur britannique a recommandé aux autorités de limiter le vaccin AstraZeneca aux plus de 30 ans. 

    Les autorités sanitaires britanniques ont indiqué mercredi avoir constaté 19 décès de personnes ayant reçu le vaccin anti-Covid Oxford/AstraZeneca, sur un total de 79 cas de caillots sanguins identifiés, assurant que les bénéfices restaient supérieurs aux risques pour "la grande majorité" de la population.

    Ces cas concernent 51 femmes et 28 hommes âgés de 18 à 79 ans, a précisé June Raine, directrice de l'agence britannique du médicament, la MHRA.

    Lire l'article

    Instanews image
    © REUTERS — Le Premier ministre britannique Boris Johnson a reçu sa première dose du vaccin AstraZeneca
  2. Avant-hier

    Réunion des ministres européens de la Santé

    Une réunion informelle des ministres de la Santé de l'Union européenne a été programmée ce mercredi à 18h par visioconférence, dans la foulée de l'annonce des conclusions de l'Agence européenne des médicaments (EMA).

    La réunion des ministres européens de la Santé doit aider à harmoniser les positions des différents États membres, "non seulement pour faire cesser la désinformation, mais aussi pour trouver un point de vue commun sur les efforts de vaccination dans l'UE", selon la présidence portugaise de l'UE. 

    L'EMA sera représentée à cette réunion pour clarifier toute question liée à son analyse du vaccin AstraZeneca.

  3. Avant-hier

    L'EMA ne fera pas de nouvelles recommandations

    En l'absence de facteur de risque spécifique identifiable, l'EMA ne fera donc pas de nouvelles recommandations sur l'utilisation du vaccin AstraZeneca. 

  4. Avant-hier

    L'EMA n'a pas identifié de facteurs de risque spécifiques

    L'Agence européenne des médicaments (EMA) n'a, en revanche, pas identifié de facteurs de risque spécifiques concernant le vaccin AstraZeneca, estimant qu'une explication "plausible" à des cas rares de caillots sanguins pourrait être une réponse immunitaire.

    "Des facteurs de risque spécifiques tels que l'âge, le sexe ou les antécédents médicaux n'ont pas pu être confirmés car les événements rares sont observés à tous les âges", a déclaré la directrice générale de l'EMA, Emer Cooke. 

    Instanews image
    © AFP
  5. Avant-hier

    Le Comité de pharmacovigilance confirme la nécessité de signaler les effets secondaires liés à l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca

    Le Dr Sabine Straus, directrice du Comité de pharmacovigilance, a également estimé qu'il était nécessaire que les risques de thrombose soient ajoutés à la liste des effets secondaires très rares du vaccin.